SCFP Local 4848

Le 18 décembre 2015

Consœurs et confrères,

L’exécutif interne de la Section locale 4848 du SCFP s’est réuni aujourd’hui à Moncton pour discuter des inquiétudes et des pratiques utilisées pour l’établissement de l’horaire.  L’employeur a entendu le syndicat et, en collaboration avec le ministère de la Santé, essaie de trouver une solution dans le but de régler les injustices reliées aux pratiques de l’établissement de l’horaire.

L’exécutif a demandé que la pratique revienne à l’ancien document pour les horaires mais l’employeur nous a indiqué qu’il nous rencontrera pour nous offrir un nouveau document de la part du gouvernement une fois que celui-ci sera complété.

Le syndicat a également discuté des pratiques d’embauche de l’employeur et lui a demandé s’il était intéressé à discuter de l’amélioration de la méthode utilisée afin que les travailleuses et travailleurs paramédicaux puissent combler les postes bilingues vacants.  L’employeur a répondu qu’il pourrait y voir dans la nouvelle année.  Nous avons de plus soulevé des inquiétudes quant à la procédure d’évaluation utilisée par le ministère de l’Éducation postsecondaire, de la formation et du travail.  Le syndicat comprend la frustration des membres concernant la question linguistique mais un avancement s’exerce au niveau de ces préoccupations.

À court terme, l’objectif est d’adresser le plus tôt possible les pratiques pour l’établissement de l’horaire et à long terme, les pratiques d’embauche et d’évaluation.

En solidarité,

Judy Astle
Présidente, Section locale 4848

Mémo aux membres

L’exécutif de la section locale 4848 ne peut tolérer ni appuyer tout moyen de pression exercé au travail qui va à l’encontre de la Loi sur les relations de travail dans la fonction publique. Les moyens de pression au travail tels la grève du zèle, le ralentissement de travail, les actions prises par un groupe, etc. représentent une violation directe de cette loi et pourraient entrainer des éléments légaux et financiers pour chacun des membres impliqués, les membres de l’exécutif ainsi que pour la section locale.

L’exécutif appuie et respectera l’entente collective qui a été négociée ainsi que les politiques d’ANB. Encore une fois, le soin aux patients est notre première priorité et nous ne supporterons rien qui mettrait ceux-ci en péril. À date, l’appui de la population et l’exposition aux médias sont très positifs et favorables. Tâchons de demeurer dans cette vague!

Votre exécutif rencontre les cadres dirigeants dans l’espoir de trouver une solution à notre problème. Nous progressons avec les ralliements et l’exposition aux médias de cette semaine. Nous reconnaissons qu’il s’agit d’une méthode lente mais s’il vous plait, laissez-nous le temps de négocier avec les cadres. L’exécutif prévoit également rencontrer les représentants du gouvernement. Toutefois, ceci prend du temps alors veuillez collaborer avec votre exécutif qui s’occupe de la situation pour vous, les membres.

Judy Astle
Présidente, Section locale 4848

Chères consœurs et chers confrères,

DE : l’Exécutif du SCFP 4848

Présentement nous devons traiter avec un problème très compliqué au sein de notre syndicat et il s’agit du profile linguistique et de la capacité de travailler. Cette politique a créé une division dans le milieu de travail de sorte que les membres se mesurent l’un à l’autre.  C’est inacceptable et ça ne devrait pas être toléré.

L’exécutif de votre section locale est dans l’attente d’une réponse de la part de l’employeur quant aux inquiétudes que nous avons soulevées.  Mais entretemps, nous devons maintenir notre engagement prioritaire soit celui  des “soins aux patients”.  Nous n’avons actuellement aucune  critique négative dans la presse relativement à nos actions ou inquiétudes et je suggère fortement qu’il faut maintenir cette position.  Nous devons respecter notre entente collective ainsi que les politiques émises par la compagnie.

En ce qui a trait à nos services actuels, nous devons maintenir notre engagement et prodiguer les soins aux patients selon les normes professionnelles.  Nous avons toujours exercé notre profession comme il se doit et n’avons pas été distraits par des affaires hors de notre contrôle.

En tant que travailleuses et travailleurs paramédicaux, vous devez vous rappeler que vous êtes des employés de la province du Nouveau-Brunswick et que vous avez une obligation envers votre association de fournir vos services.

À titre de résolution, notre première priorité sera d’obtenir une correction immédiate du processus d’appel puisque la compagnie crée un fardeau financier inutile pour notre personnel occasionnel et à temps partiel.  Ensuite il nous faudra adresser la question d’exigence linguistique en ce qui a trait aux perspectives d’emploi ce qui nécessitera d’autres efforts de nous tous. Nous demandons aux membres d’accorder un peu plus de temps à l’exécutif pour rencontrer l’employeur afin de discuter ces points.

Judy Astle
Présidente, SCFP  4848

Tour Paramédic

paramedicride

Website: ParamedicRide.ca
Facebook: www.facebook.com/ParamedicRide

Manifestation à l'Assemblée législative - le 1er décembre

Rally poster december 1 2015 fr

pdfManifestation à l'Assemblée législative - le 1er décembre

pdftrajet d'autobus

Sondage nationale sur l'équilibre entre la vie professionnelle, la vie familiale et le rôle d'aidant naturel

scfp logo fr

Consœurs, confrères,

Veuillez envoyer ce sondage important aux membres de votre section locale.

Les soins familiaux peuvent nous mettre rudement à l’épreuve lorsqu’on a un emploi. Cela peut s’avérer épuisant, physiquement et émotionnellement, et très problématique au niveau de la conciliation travail-famille.

Le SCFP milite en faveur d’un milieu de travail sain et de politiques fondées sur des faits. C’est pourquoi nous appuyons le Sondage national sur l’équilibre entre la vie professionnelle, la vie familiale et le rôle d’aidant naturel que mène actuellement Linda Duxbury, professeure à la Sprott School of Business de l’Université Carleton à Ottawa. Elle effectue cette recherche à la demande du Consortium canadien en neurodégénérescence associée au vieillissement (CCNV).

Mme Duxbury est une spécialiste de la conciliation travail-famille. Nous sommes ravis de pouvoir l’aider dans le cadre de ce projet de recherche.

Vous avez la possibilité de participer à des travaux qui vont accroître la sensibilisation des gouvernements et des employeurs aux défis auxquels font face les travailleurs aidants naturels.

La participation des travailleurs qui prodiguent aussi des soins familiaux, nous aidera à recueillir des données cruciales sur cette problématique émergente. De plus, les chercheurs ont accepté de nous transmettre les conclusions qu’ils tireront des réponses de nos membres. N’ayez crainte : vos réponses demeureront confidentielles. Les chercheurs publieront uniquement des résultats généraux.

Cliquez ici pour remplir le sondage

Nous nous souviendrons d’eux

2015 11 11